Présentation

Fermer Ajouts récents au site

Fermer Biographies

Fermer Choeurs André Caplet

Fermer Informations pratiques

Fermer Musique

Fermer Nos CD audio

Fermer Rapports de presse

Fermer ZZ QUIZZ ZZ

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos
Calendrier
Bienvenue sur le site des Choeurs André Caplet

Chœurs André Caplet (76)
Présidente : Brigitte Estrier
Directeur musical : Jean Legoupil


 

NOTRE PROCHAIN CONCERT

A LA CATHEDRALE DU HAVRE

LE 2 JUIN 2019  A 16H30



"LE ROI DAVID"    DE ARTHUR HONEGGER


 

Création de l’œuvre « Le Roi David »
Ref : digital.philharmoniedeparis.fr
    
     En 1920, lorsqu’il décide la réouverture de son théâtre, le poète vaudois René Morax écrit un nouveau drame biblique sur la vie de David, pour une création prévue en juin de l’année suivante. Mais qui pour se charger de la musique de scène ? Les compositeurs locaux jusqu’ici sollicités refusent devant la brièveté des délais impartis. Ils proposent, avec avis favorable du grand Igor Stravinski, Arthur Honegger, un quasi inconnu en Suisse qui accepte immédiatement, sans même connaître le drame de Morax. La création, le 11 juin 1921 est un triomphe malgré les quatre heures de représentation.
     À l’été 1923, Honegger reprend sa partition pour transformer le « drame biblique » conçu pour le théâtre en « psaume symphonique en trois parties » exécutable en concert. René Morax réécrit un texte très condensé confié à un récitant, résumant l’action entre les pièces musicales. Cette version orchestrale va éclipser totalement la version originale.
 

A propos d’Arthur Honegger
     Arthur Honegger est né le 10 mars 1892 au Havre. Il fait partie des rares compositeurs majeurs du XXe siècle à avoir écrit des oratorios, notamment Le roi David (1921) et Jeanne au Bûcher (1938). En 1909 il est inscrit au conservatoire de Zurich qu'il quitte en 1911 pour rejoindre celui de Paris. Tandis que le violoniste et pédagogue Lucien Capet lui enseigne le violon, il étudie la composition et la direction d'orchestre. Il compose des mélodies, mais aussi un quatuor, avant de quitter le conservatoire en 1918.
     Arthur Honegger est influencé tant par Bach ou Beethoven que par Debussy ou encore Stravinsky.  Il baigne dans un Paris où il côtoie des artistes de renom.  Sa musique se pose entre diverses tendances tout en restant, à son image, inclassable. Le succès arrive en 1921 avec "Le Roi David", puis la célébrité avec "Pacific 231" en 1923. Il termine Antigone en 1927 avant d'aller aux Etats-Unis présenter ses œuvres. Fort de son succès, il y retourne en 1947. Une crise cardiaque le ramène à Paris et il y décède le 27 novembre 1955.
     Arthur Honegger s'est illustré en composant : des ballets, des concertos, des opéras, des symphonies et des musiques de chambres. Il écrivait aussi pour la radio, le théâtre ou le cinéma, répondant à l'évolution de la société.

 
La vie du Roi David
Ref : www.chretiensaujourdhui.com
   
La jeunesse de David

     David est le plus jeune d’une famille de 8 frères. Quand il naît à Bethléem en Judée, le roi Saül règne sur le peuple d’Israël on s’attend à ce qu’un des fils de Saül prenne la succession de son père.
     A l’adolescence, le jeune David est berger pour les brebis et les chèvres de son père Jessé. Le prophète Samuel est appelé par Dieu pour annoncer à David un destin étonnant. En versant de l’huile sur la tête de David, Samuel lui apprend que Dieu l’a choisi pour devenir roi sur son peuple. A partir de ce moment, David est rempli de l’esprit de Dieu, alors que le roi Saül devient de plus en plus taciturne et tourmenté.
     Car il sait jouer de la lyre, le jeune David est appelé auprès de Saül qui se prend d’affection pour lui et en fait son écuyer. David parvient ainsi à adoucir par sa musique les états dépressifs du roi Saül.

 David et Goliath

     Tout bascule dans la vie de David, le jour où les Philistins viennent menacer les armées du roi Saül. Ils ont dans leur rang un soldat immense nommé Goliath. Ce dernier défie Israël en combat singulier. Les guerriers les plus redoutables de l’armée de Saül sont morts de peur. Personne n’ose relever le défi… sauf David qui n’admet pas que le Dieu d’Israël soit ainsi déshonoré. Habitué à manier la fronde pour chasser les bêtes féroces, David frappe en plein front le géant qui s’écroule terrassé. Immédiatement, David devient un héros pour tout le peuple d’Israël.

 L’errance de David

     Mais peu à peu, les succès de David rendent Saül jaloux de son ancien protégé. Saül se met à pourchasser celui qu’il avait autrefois admiré. David devient un hors-la-loi, constamment en fuite pour échapper à Saül. Il rassemble dans son errance une troupe de mercenaires et se met à harceler les ennemis d’Israël et à protéger les communautés isolées qui lui offrent en échange l’abri et la nourriture.
     A plusieurs reprises, David se trouve en position de tuer Saül facilement, mais il ne le fait pas. Il n’ose pas lever la main sur celui qui a été choisi par Dieu et par son peuple.
David devient roi
     A l’âge de 30 ans, Saül ayant été tué dans une bataille, David est d’abord établi comme roi de la tribu de Juda à Hébron où il règne sept ans. Au Nord, règne un fils de Saül qui sera trahi et assassiné par ses propres généraux. C’est alors que David devient roi sur tout le peuple d’Israël.
     A la tête de ses armées, David parvient à vaincre définitivement toutes les nations alentours. En établissant l’influence d’Israël depuis l’Égypte jusqu’à l’Euphrate, David ouvre ainsi une ère de prospérité et de paix pour son peuple. Il fait de Jérusalem la capitale de son royaume et il y installe l’Arche d’Alliance qui marque le lieu de la présence de Dieu.

 La faute de David

     Cependant, au sommet de sa gloire, David se rend coupable d’un acte grave : il commet un adultère avec Bethsabée, la femme d’un de ses généraux. David va encore plus loin car il se débrouille pour faire assassiner le mari gênant. Suite à l’intervention du prophète Nathan, David prend alors la mesure de la gravité de ses actes. Il s’en repend sincèrement, mais le mal est fait. A cause de la faute de David, la violence est entrée dans sa famille et se prolongera même après la mort du roi.
     Son successeur est son fils Salomon, un roi qui s’illustrera par sa sagesse dans le gouvernement d’Israël.
Guerrier, musicien et poète, l’écriture de nombreux psaumes compilés dans le Livre des Psaumes lui est traditionnellement attribuée.

 
 
Le Roi David : déroulement de l’œuvre
Ref : www.choralecapella.fr

Première partie
 1. Introduction
                Orchestre 
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
 C'était le temps où Jéhovah parlait à son peuple Israël par la bouche des prophètes. En ce temps-là l'esprit de Dieu se détourna du Roi Saül et il parla au voyant Samuel : « Lève-toi, Samuel, remplis ta corne d'huile et monte vers Jessé qui est à Bethléem. J'ai vu parmi ses fils le roi que je désire. » Donc Samuel monta vers Bethléem où le berger David chantait en gardant son troupeau.
 2. Cantique du berger David
                Alto solo (d’après le psaume 23:1-4)
L'Éternel est mon berger Je ne suis que son agneau Conduis-moi par tes sentiers Au vallon des fraîches eaux.
L'Éternel est mon rocher Et mon pré vert et fleuri Il est l'ombre du figuier Sous le soleil de midi. L'Éternel est mon abri Quand la foudre gronde au ciel L'Éternel est mon ami Je t'aime et je te bénis Tu es l'Éternel.
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Et Samuel choisit David parmi ses frères. Et il l'oignit avec la corne d'huile. Et David était blond et de belle figure. Et dès ce jour l'Esprit de Dieu resta sur lui.  
 3. Psaume : Loué soit le Seigneur
                Chœur (d’après Clément Marot à partir du livre de Samuel)
Loué soit le Seigneur plein de gloire Le Dieu vivant, l'auteur de ma victoire Par qui je vois mes outrages vengés Par qui sous moi les peuples sont rangés. Quand les plus grands contre moi se soulèvent Au-dessus d'eux ses fortes mains m'élèvent Des orgueilleux il confond le dessein Que pour me perdre ils couvaient dans leur sein.
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Voici, dans la vallée du Térébinthe, Saül a rassemblé les soldats d'Israël contre les Philistins. Et le géant Goliath a défié l'armée. Mais David avec sa fronde a mis à mort le Philistin. Et Jonathan, fils de Saül, a fait alliance avec lui. Au retour de la bataille les filles d'Israël chantaient en dansant au-devant de l'armée.
 4. Chant de victoire
                Chœur (d’après le livre de Samuel)
Vive David Vainqueur des Philistins. L'Éternel l'a choisi L’Éternel le soutient. Saül tua ses mille Et David ses dix mille.
 5. Cortège
                Orchestre 
 5bis. Chant de victoire
                 Chœur (d’après le livre de Samuel)
Vive David Vainqueur des Philistins. L'Éternel l'a choisi L’Éternel le soutient. Saül tua ses mille Et David ses dix mille.  
                 Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Dans la maison du roi, David a rencontré Mical, sa fiancée, et Jonathan sourit à leur amour. Mais le cœur de Saül est torturé de jalousie et de soupçon. Saül est vieux, David est jeune ; il a pour lui le cœur du peuple. Un jour David chantait en jouant de la harpe devant Saül qui prit le javelot pour tuer le chanteur.
 6. Psaume : Ne crains rien
                Ténor solo (d’après le psaume 11:1-2)
Ne crains rien et mets ta foi en l'Éternel Pourquoi me dire : enfuis-toi Comme fuit l'oiseau du ciel vers les montagnes.
Le méchant bande son arc Et sa flèche va siffler Car dans l'ombre il a tiré Sur l'innocent au cœur droit.
Ne crains rien et mets ta foi en l'Éternel.
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Il s'est enfui près des prophètes et le bonheur de sa jeunesse se fane au souffle du désert.  Car pour toujours il dit adieu à Jonathan qui l'aimait comme un frère.
 7. Psaume : Ah ! Si j’avais des ailes de colombe
                Soprano solo (d’après le psaume 55)
Ah si j'avais des ailes de colombe Je volerais bien loin dans le désert N'aurai-je de repos que dans la tombe Où me guérir des maux que j'ai souffert ?
Où trouverai-je un abri pour ma tête ? Soir et matin je pleure et je gémis Le vent de mon malheur souffle en tempête Et porte à Dieu ma prière et mes cris.
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Et Saül envoya des gens pour capturer David chez Samuel. Mais quand les messagers s'en furent à Najoth, ils trouvèrent David au milieu des voyants et ils prophétisaient.  
 8. Cantique des prophètes
                Chœur d’hommes (d’après Job 14:1-2)
L'homme né de la femme A peu de jours à vivre. La route qu'il doit suivre Est ardue à son âme Et pleine de douleurs.
Il naît comme la fleur On la coupe, elle tombe Il passe comme une ombre Et le lieu qui l'a vu Ne le reconnaît plus.
                Narrateur
Il doit errer dans le désert, son cœur mûrit dans la détresse, dans le besoin et dans les larmes.
  9. Psaume : Pitié de moi mon Dieu
                Ténor solo (d’après le psaume 57:1, 7-8, 11)
Pitié de moi mon Dieu, pitié Je cherche mon refuge à tes pieds Je dors sous l'ombre de tes ailes Quand finiront ces nuits cruelles ? Pitié de moi mon Dieu, pitié!
Ferme est mon cœur, ferme est mon cœur, Je veux chanter pour le Seigneur Ô jour éveille-toi ma gloire Éveille-toi mon luth d'ivoire Et chante l'Éternel Qui monte dans le ciel !
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Et l'Éternel livre à David son ennemi le roi Saül, seul, endormi parmi les siens au milieu de son camp. David n'a pas frappé son roi, l'oint du Seigneur. Il prend la cruche avec la lance à son chevet et il s'en va. Nul ne l'a vu ; ils dormaient tous profondément, l'Éternel ayant fait tomber sur eux un profond assoupissement.  
 10. Le camp de Saül
                Orchestre 
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
La guerre est de nouveau entre les Philistins et le roi d'Israël. Et l'armée de Saül est en grande détresse sur les collines ravinées où montent les lourds chariots car David est avec les Philistins. En vain le peuple d'Israël appelle à son secours l'Éternel des armées.
 11. Psaume : L’Éternel est ma lumière infinie
                Chœur (d’après le psaume 27:1-3)
L'Éternel est ma lumière infinie Pourquoi trembler mon cœur ? L'Éternel est le rempart de ma vie De qui aurais-je peur ?
Quand les méchants en grand nombre s'avancent Pour dévorer ma chair Dans la forêt des épées et des lances Mon regard a vu clair.
Que contre moi campe toute une armée Dieu reste mon soutien Ma voix l'appelle au fort de la mêlée Et mon cœur ne craint rien.
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
En vain Saül désespéré interroge les signes car l'Éternel ne répond pas, ni par le feu ni par les songes. Les serviteurs ont dit au roi : « A Endor, il y a une femme qui évoque les morts. » Le roi masqué, avec deux hommes, s'en va de nuit chez cette femme. Et Saül dit : « Fais-moi monter celui que je dirai. » La femme répondit : « Qui ferai-je monter ? » Il dit alors : « Fais monter Samuel. »  
 12. Incantation
                La prophétesse (d’après la dernière ligne 1 Samuel 28:12)
Om ! Om ! Par le feu et par l'eau Par la parole et par le souffle Par le regard et par l'ouïe Romps le lien de ta racine Brise le sceau qui ferme l'urne Apparais ! Apparais ! C'est l'heure ! Om ! Om ! Je t'appelle et t'adjure Sors du gouffre noir du Schéol Rentre dans le temple aux neuf portes Apparais ! Apparais !
Donne ton sang Flaire le sang Flaire la vie Je t'arrache à la terre Apparais ! Apparais !
Le feu me brûle Ô feu d'en bas Il entre en moi Il me transperce jusqu'à la moelle Ô feu obscur Agni Agni Comme un fer rouge Monte ! Monte ! Apparais ! Ah ! Tu m'as trompée, tu es Saül !
                L’ombre de Samuel (d’après 1 Samuel 28:15)
Pourquoi m'as-tu troublé pour me faire monter ?
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Or Samuel a prédit à Saül que l'Éternel livrerait Israël entre les mains des Philistins. Et Saül meurt avec ses fils sur le mont Guilboa. La victoire est aux Philistins. La splendeur d'Israël s'éteint dans la poussière.  
 13. Marche des Philistins
                Orchestre 
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Le messager Amalécite porte à David, l'oint du Seigneur, au pays étranger le bracelet et la couronne du roi Saül, son ennemi. Mais déchirant ses vêtements, David pleure devant son peuple la mort de Jonathan et de Saül, prenant le deuil sur Israël.
 14. Lamentations de Guilboa
                Soliste et Chœur de femmes
                                Ah ! Ah ! Ah !......
                Narrateur en David (d’après le livre de Samuel)
Guilboa ! Guilboa ! Ta gazelle, Israël, a péri sur les monts. Comment sont-ils tombés, les plus forts d'Israël ? N'en parlez ni à Gath ni aux rues d'Ascalon de peur que l'ennemi ne raille l'Éternel. Les filles chanteraient au pays Philistin, les filles danseraient au son du tambourin.
Ô monts de Guilboa, jamais pluie ni rosée sur votre tête chauve, offrande méprisée. C'est là qu'il fut jeté, le bouclier des braves, le bouclier du roi que la sainte huile lave. De la graisse des forts et du sang des blessés, ton arc, mon Jonathan, ne s'est jamais lassé. Et ton épée, Saül, était toujours brandie. Saül et Jonathan ! Chéris durant vos vies, vous n'avez pas été séparés par la mort, aigles au vol rapide et lions au cœur fort.
                Chœur de femmes
                               Pleurez Saül!
                Narrateur en David (d’après le livre de Samuel)
Comment donc les meilleurs, là-haut, sont-ils tombés ? Comment, mon Jonathan, as-tu pu succomber ? Mon cœur, ô Jonathan, souffre une peine amère. Tu étais mon plaisir, ô mon ami, mon frère. Et tu m'aimais, mon Jonathan, plus que ton âme, ton amour surpassait même l'amour des femmes. Ô Jonathan ! Comment donc les meilleurs, là-haut, sont-ils tombés ? Pourquoi notre splendeur a-t-elle succombé ?

 
Deuxième partie
 15. Cantique de fête
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Jérusalem ! Jérusalem ! David est roi. Il t'a choisie, t'ayant conquise aux Jébuséens pour élever le tabernacle. Et l'Arche Sainte en ce jour monte vers la demeure stable au milieu d'Israël.
                Soprano solo
Chantez, mes sœurs, chantez Dieu n'a jamais abandonné Dans la captivité Ni dans l'adversité Son peuple préféré L'élu, le bien-aimé.
                Chœur de femmes
Éternel, Éternel Viens bénir Israël.
                Narrateur en David (d’après le livre de Samuel)
Portes, élevez vos linteaux. Élevez-vous portiques éternels. Voici le Roi de gloire qui vient dans sa ville bénie.
 16. La danse devant l’arche
                Narrateur (d’après le livre de Samuel)
Et voici les bergers amenant leurs troupeaux, les moissonneurs qui apportent leur blé, les vignerons le bon vin de leurs vignes et tous les artisans ont travaillé pour Dieu.
Israël, te voici, tu montes la colline et toutes les tribus viennent prendre en commun cette bénédiction de l'Éternel.
Jéhovah, lève-toi, disperse l'ennemi. Il vient à nous porté sur vos épaules comme il s'avance au milieu des batailles.
Et voici les chanteurs puis les musiciens, les femmes au milieu qui font sonner les sistres.
Voici le roi David qui danse devant l'Arche et la terre et le ciel vibrent sous le soleil comme les tambourins sous les doigts blancs des vierges.
                Chœur
Jéhovah Jéhovah Viens à nous Éternel Lumière du matin Et splendeur de midi Viens à nous, viens à nous.
                Chœur d’hommes : les prêtres (d’après Judith 13-11)
Ouvrez la porte à l'Éternel Ouvrez la porte de justice Les justes seuls peuvent entrer C'est la porte de l'Éternel.
                Chœur d’hommes : les guerriers
Tous les peuples m'ont attaqué Au nom de Jéhovah je les détruis L'essaim d'abeilles était serré Au nom de Jéhovah je les détruis Le buisson sec je l'ai brûlé Au nom de Jéhovah je le détruis Car Jéhovah m'a protégé Et sa main droite m'a conduit.
                 Chœur
C’est Jéhovah Viens à nous Éternel Jéhovah lève-toi Disperse l’ennemi
                 Chœur de femmes : les jeunes femmes (d’après le psaume 96)
Chantons le Dieu fort et clément Dansons au bruit des instruments Chantons pour lui de nouveaux chants Que la terre et la mer frémissent Et que les fleuves applaudissent Et que les montagnes mugissent La lumière est son élément Il plane sur l'aile du vent Et l'abîme est son vêtement Il fait sa tente des nuages Et sa voix parle dans l'orage Rendons au Créateur hommage.
                 Chœur
Hommage à l'Éternel Le Dieu fort d'Israël !
Jéhovah viens à nous. Car Jéhovah m'a protégé Et sa main droite m'a conduit.
 Jéhovah lève-toi disperse l'ennemi Éternel viens à nous.
                 Soprano solo : l’ange (d’après 2 Samuel 7:4, 12-16)
David ce n'est pas toi le roi Qui bâtira cette maison Mais il naîtra un fils de toi Qui règnera sur les nations Et il sera mon fils et je serai son Père Son nom sera le plus grand de la terre Son nom sera pour tous une lumière Et il sera fils de David.
                Chœur : les anges
                               Alléluia !  

 
Troisième partie
  17. Cantique
                Chœur
De mon cœur jaillit un cantique Je dis : mon œuvre est pour le roi Ma langue chante prophétique Comme un roseau entre les doigts De l'écrivain public.
Toi le plus beau des fils de l'homme Toi dont la lèvre et dont le chant Portent la grâce qu'on renomme Dieu te bénit journellement Affermissant ton trône.
Tes fils auront la part du père On chantera toujours ton nom Ils seront tous roi de la terre Et tous les peuples qui viendront T'appelleront le Maître.
                Narrateur (d’après 2 Samuel 10 et 11:1-3)
Et l'Éternel bénit David. Il est au faîte du pouvoir. Tous les rois sont ses alliés et il est grand parmi les grands. Mais le péché est entré dans son cœur car il a vu de sa terrasse fleurir au jardin des grenades la beauté sans défaut de Bethsabée, femme d'Urie.
 18. Chant de la servante
                Alto solo (cantique des cantiques 7:11-13)
Bien aimé, prends ma main Descendons la colline Allons voir si la vigne A fleuri ce matin.
La vigne bien aimée N'est pas en fleur encore Mais sens la mandragore Moins douce qu'un baiser.
                Narrateur (d’après 2 Samuel 11:4-27 et 12:15-20)
Et l'ayant vue au bain et l'ayant convoitée, il l'a prise pour femme, faisant tuer le capitaine Urie. Mais le courroux de Jéhovah retombe sur l'enfant que Bethsabée lui a donné. L'enfant se meurt et le roi crie à Dieu sa détresse en implorant miséricorde.
 19. Psaume de pénitence
                Chœur (d’après le psaume 51:1-2)
Miséricorde, ô Dieu, pitié Selon ta grande compassion Veuille effacer ma transgression.
Lave-moi jusqu'au fond de mon iniquité Purifie-moi de mon péché Miséricorde, ô Dieu, pitié.
                Narrateur (d’après 2 Samuel 12:1-14)
L'Éternel envoya Nathan pour reprocher au roi et à la reine leur grand péché dont l'enfant meurt.
 20. Psaume : Je fus conçu dans le péché
                Chœur (d’après le psaume 51:1-2, 4-6)
Je fus conçu dans le péché C'est dans le mal que je suis né Et tu voudrais une âme pure Une âme forte et sans souillure J'ai péché, j'ai péché J'ai grandement péché Tu m'as instruit dans ta sagesse Et j'ai failli dans ma faiblesse Miséricorde, ô Dieu, pitié Lave-moi de mon iniquité.
                Narrateur (d’après 2 Samuel 13:1-16:14)
Et voici que les châtiments frappent la maison adultère. Le frère a violé la sœur et le frère a tué le frère. Absalon, le fils bien-aimé, s'est révolté contre son roi. David, s'enfuyant de la ville, reprend le chemin du désert.
 21. Psaume : Je lève mes regards vers la montagne
                Ténor solo (d’après le psaume 121:1-4)
Je lève mes regards vers la montagne D'où me vient le secours ? Du Créateur des cieux qui m'accompagne Maintenant et toujours.
Va, ne crains pas que ton pas ne chancelle Dieu garde tes pas Veillant là-haut comme une sentinelle L'Éternel ne dort pas.
                 Narrateur (d’après 2 Samuel 17:24-18:33)
Mais l'armée d'Absalon a fui et dans la forêt d'Ephraïm, Joab tue Absalon. Et tandis que le peuple en fête remplit de chants Mahanaïm ...
 22. La chanson d’Ephraïm
                Soprano solo et chœur de femmes (peut-être d’après Isaiah 17)
O forêt d'Ephraïm Où tournent les corbeaux Ils ont cueilli ton fruit Qui pendait aux rameaux Ton fruit rouge de sang Que leurs mains ont froissé Ils m'en feront présent Pour avoir un baiser.
                Narrateur (d’après 2 Samuel 19:1-19:4)
Le vieux roi pleure son fils mort devant l'armée victorieuse.
 23. Marche des Hébreux
                Orchestre 
                Narrateur (d’après 1 Samuel 19:8 et 22:1)
Et David, arrêtant d'un geste son armée, dit aux soldats : « Mes guerriers d'Israël, vous êtes dès ce jour et mes os et ma chair. Le roi vous remercie.  Vous avez rétabli la paix en Israël. » Vainqueur de tous ses ennemis, David élève à Dieu son cœur plein de reconnaissance.
 
 24. Psaume : Je t’aimerai, Seigneur, d’un amour tendre
                Chœur (d’après Clément Marot à partir de 2 Samuel 22:2-7 ou psaume 18:2-7)
Je t'aimerai, Seigneur, d'un amour tendre Toi dont le bras me sut si bien défendre Dieu fut toujours mon fort, mon protecteur Ma tour, ma roche et mon libérateur.
Je trouve en lui tout ce que je souhaite C'est mon bouclier, mon salut, ma retraite Dès qu'au besoin je l'invoque avec foi Des ennemis délivré je me vois.
Tel qu'un torrent ils pensaient me surprendre Cent fois la mort ses filets me vint tendre Et tous les jours quelque péril nouveau Me conduisait sur le bord du tombeau.
                 Narrateur (d’après 2 Samuel 24:1-15)
David est vieux, chargé de gloire, dans son palais de cèdre et d'or.  Et de nouveau son orgueil parle car il fait dénombrer son peuple pour connaître sa force.  Et trois fléaux lui sont prédits dans la nuit des prières. Et l'Ange de la mort frappe Jérusalem de son épée de feu.
 25. Psaume : Dans cet effroi
                Chœur (d’après 2 Samuel 22:7-8 ou psaume 18:7-8)
Dans cet effroi, le grand Dieu que j'adore Me vint donner le secours que j'implore Et de son trône écoutant mes soupirs Se laisse vaincre à mes justes désirs.
Soudain partout tremblèrent les campagnes On vit crouler les plus hautes montagnes De leur sommet jusqu’aux fondements Tant son courroux se montra véhément.
                Narrateur (d’après 1 chronique 28)
Ayant promis à Dieu de lui bâtir une demeure magnifique, David voit l'accomplissement des rêves glorieux de sa jeunesse et de sa vie. Il fait proclamer roi d'Israël le fils de Bethsabée, Salomon, le plus cher entre ses fils. Et tandis que Nathan couronne Salomon, il est monté pour voir le temple pour la dernière fois.
 26. Couronnement de Salomon
                Orchestre 
                Narrateur (d’après 1 Samuel 16:1-11, 14)
Et Nathan dit: « Devant tout Israël et devant Jéhovah qui l'a choisi lui-même, nous proclamons l'oint du Seigneur, Salomon, roi, fils de David. »
Et le peuple cria : « Vive Salomon, roi ! »  
 27. La mort de David
                Narrateur
L'Esprit de Dieu parle par moi. Un juste viendra sur les hommes, régnant dans la crainte de Dieu. C'est la clarté du matin, quand le soleil se lève. Oh, cette vie était si belle ! Je te bénis, toi qui me l'as donnée.
                Soprano solo : l’ange
Dieu te dit : un jour viendra Où une fleur fleurira De ta souche reverdie Et son parfum remplira Tous les peuples d'ici-bas Du souffle de la vie. Alléluia!


                                                                                           

...............................................................................................................................................................................

     Billetterie
          tarif normal : 15 euros
             tarif réduit  :    9 euros
             gratuit :  pour les moins de 12 ans

            Les billets sont à retirer: 
​                     - sur place à la Cathédrale du Havre
                   
 

(Photos de Roland Vachon)

         Legoupil_Jean.jpg

 
Ephéméride
Mardi
19
Mars 2019

Bonne fête à tous les :
Joseph


C'était aussi un 19 Mars
1946

Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion deviennent des départements français.


Né(e) un 19 Mars 1955
Bruce Willis

Design : Sabine Jeangérard - Licence Creative commons - Optimisé pour Firefox
^ Haut ^